[Validé] Ashaleesh Mai'Ahnoï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Validé] Ashaleesh Mai'Ahnoï

Message par Ashaleesh Mai'Ahnoï le Sam 7 Mar - 1:12


Ashaleesh Mai'Ahnoï

« Mes corbeaux m'apporteront votre tête, si vous vous en montrez dignes... »



Prénom / Nom / Surnom :  Ashaleesh Mai'Ahnoï, dite la dame aux corbeaux
Age : Quelque chose comme milles années... Au bout d'un moment, on arrête de compter.
Date de Naissance : Autour de l'an -480
Lieu de Naissance : Un lieux que l'on nomme "Chaos"
SEXE : Féminin
RACE : Démone
GROUPE Nomade
MÉTIER Chasseuse de primes
ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle
PARTICULARITÉ : Ashaleesh sait se faire entendre et comprendre par les oiseaux, en particulier les corbeaux. On en trouve toujours au moins trois volant non loin d'elle et l'aidant dans ses chasses.


Caractère


Ashaleesh est une femme solitaire. Quite à sacrifier au cliché de la démone froide et réservée, on peut dire que ces deux traits de caractère sont ce qu'il y a de plus frappant chez elle. Pour autant, elle n'est pas ainsi pour se donner un genre... Elle a réellement du mal à lâcher la bride à ses sentiments, car cela s'est systématiquement finit en bain de sang. Car sous la façade neutre qu'elle livre au monde, Ashaleesh dispose d'un tempérament explosif, et tout ce qui la touche d'un peu trop près à tendance à la bouleverser profondément. C'est pourquoi elle ne s'établit jamais vraiment nul part, c'est aussi la raison qui la pousse à éviter les conversations trop longues et à répondre par monosyllabes. Car oui, pour une démone, Ashaleesh ne manque pas de cœur... Cela dit, elle a une manière très particulière de démontrer son affection. Si elle ne vous aime pas, elle ne prendras pas la peine de vous chasser. Si elle vous apprécie, il y a des chances pour qu'elle considère votre cœur comme une juste récompense... Et seul la personne qui réussira à ravir son propre cœur, au sens métaphorique du terme, pourra espérer lier des liens étroits avec elle sans finir avec une flèche dans abdomen. Cela est arrivé une fois... et c'est précisément pour cette raison qu'elle ne souhaite pas que cela se reproduise. Mais le pourquoi du comment sera détaillé plus avant dans l'histoire.
Ashaleesh à une passion pour la chasse, que ce soit la chasse à l'animal ou la chasse à l'homme. Elle aime parcourir les bois, accompagnée uniquement de ses corbeaux, et suivre les traces d'une cible, qu'elle se la soit donnée elle-même ou qu'il s'agisse d'un travail qu'on lui ait confié. Car si la démone ne cherche à s'établit nul part, il lui faut tout de même subsister, et elle a besoin d'argent pour se procurer vêtements, matériel et nourriture, même si étant exclusivement carnivore elle peut vivre du gibier qu'elle chasse.
La démone est profondément indépendante, et elle ne supporte pas que l'on essaye de la dominer ou de la rendre dépendante de qui que ce soit. A vrai dire, ceux qui essayent se retrouvent souvent plantés quelque part avec une flèche. Elle ne se laisse pas faire, et elle a tendance même à montrer les crocs dès qu'elle sent la menace arriver, bien qu'elle n'air rien de concrète. Un peu comme le scorpion, elle a tendance à piquer avant d'être piquée, ce qui l'a conduite en de fâcheuse situations à plusieurs reprises.


Physique


Ashaleesh est une démone qui, physiquement parlant, pourrait passer pour une jeune femme d'une vingtaine d'années. D'une taille respectable d'environ un mètre quatre-vingt, elle sait cependant se mouvoir avec une discrétion phénoménale qui compense l'inconvénient que pourrait représenter une tel taille. En outre, son corps n'est pas particulièrement épais, tout en muscles fins et nerveux. Son ventre plat est généralement nu, et sa poitrine, généreuse pour sa part, est couverte par des pièces d'armures de métal gris acier. Ses épaules paraissent plus larges qu'elles ne le sont en réalité en raison des lourdes épaulières d'acier qui les protègent, et soutiennent par ailleurs une longue cape rouge dont la capuche masque son visage qui attirerait sinon bien trop d'attention. En effet, si sa peau d'un bleu sombre ne vous a pas mis la puce à l'oreille quand à sa nature démoniaque, ses grands yeux d'un rouge brillants auront tôt fait de régler cette méprise, de même que ses oreilles extrêmement longues, plus encore que celles des elfes. Son visage est encadré par une masse de cheveux blonds et raides qui lui tombent jusqu'aux omoplates, et sous ses yeux courent des tatouages d'un bleu grisâtre plus sombre que celui de sa peau. Ses oreilles sont ornées de boucles de bronze. Ses jambes longues et musclées sont couvertes par un pantalon de cuir qui protège sa peau des plaques de métal qui recouvrent ses cuisses et ses mollets, et ses pieds sont chaussées de lourdes bottes de cuir renforcées de métal. Tout cet attirail ne l'empêche cependant pas de se déplacer discrètement, ce qui est plutôt une bonne chose lorsque l'on vit de la chasse. Si un jour vous avez l'occasion de la voir nue, vous pourrez constater la présence sur ses omoplates de deux grandes cicatrices, la ou auparavant se trouvaient ses ailes. Dans son dos, un grand carquois est fixé à ses épaulières par des ceintures, rempli de flèches épaisses aux pointes en fer. L'arc dont elle se sert, fabriqué dans un bois que vous serez bien en peine de trouver sur Azuna, est lui aussi renforcé d'acier et permet des tires d'une puissance presque égale à celle atteinte par les arbalètes. Les bras de la démone sont également recouverts de gantelets d'acier, aux doigts griffus.


Histoire


Un cri dans le ciel, juste au dessus de moi... Je lève le bras, entend un bruissement dans les arbres, un brassement d'air, et soudain un poids m'alourdit. Un corbeau, au plumage d'un noir magnifique, viens de se poser sur mon bras. Ma main libre caresse la bête, qui pépie avec joie. Les oiseaux m'aiment bien, et les corbeaux semblent avoir une affinité toute particulière avec moi. Cela dure d'aussi loin que je me souvienne... Même dans le monde d'où je viens, celui que les humains nomment le Chaos, les oiseaux avaient étés mes seuls amis. Les seuls que je n'éprouve pas le besoin de chasser encore aujourd'hui. Avant même que je ne passe de Diablotin à véritable démone. Contrairement à beaucoup de mes congénères, ma transformation ne s'est pas faite au dépend d'autres démons. Je n'ai pas eu à en tuer pour me changer. Les modifications sont intervenues au fur et à mesure du temps, de ma vie solitaire avec mes oiseaux.
A vrai dire, je ne me souviens pas de mes parents. Je ne pense pas les avoir jamais connus. Les seuls êtres à pouvoir se targuer d'avoir fait mon éducation, ce sont les oiseaux monstrueux qui peuplent le plan du Chaos. Le temps passant, j'ai souhaité explorer plus avant le monde ou j'étais née, et j'ai commencé à voyager. Les oiseaux n'étaient jamais bien loin de moi, qu'ils fassent parti de ceux avec lesquels j'avais vécue ma prime jeunesse ou d'autres, rencontrés au gré de mes voyages. J'ai rencontrés des congénères, parlé avec eux, l'un d'eux m'a même appris la lecture et l'écriture de notre langue natale. Mais mes souvenirs concernant cette période de ma vie sont assez flous dans mon esprit. En revanche, je me souviendrais toujours du jour ou j'ai découvert la faille.
J'avais déjà un peu plus de quatre cent années de vie. Tout ce temps, je l'avais passé à voyager, à m'instruire... J'étais curieuse à l'époque, je m'intéressais à tout. Un peu comme une pie qui ne peut s'empêcher d'essayer de s'accaparer les objets brillants, j'étais irrémédiablement attirée par tout ce qui était nouveau pour moi, aussi lorsque j'entendit parler de cette fameuse faille menant vers un monde parfaitement inconnu, je n'ai pas pu m'empêcher de sauter sur l'occasion. Et parmi les démons qui se précipitaient vers la faille, on put donc voir une jeune démone à peine formée, armée d'un arc rudimentaire et de quelques flèches. Moi.

Arrivée dans le monde que l'on nomme Azuna, je me suis rapidement rendu compte que les règles en vigueur n'étaient pas les mêmes que dans mon plan d'origine... Ici, la loi du plus fort n'avais pas cours. Les humaient semblaient s'entraider, se soutenir mutuellement. Les vieillards n'étaient pas abandonnés, les enfants bénéficiaient de l'aide de leurs parents jusqu'à-ce qu'ils soient apte à s'occuper d'eux... A vrai dire, je ne pris pas part au massacre perpétré par mes congénères à leur arrivée en Azuna. Je ne trouvais pas intéressant de fondre sur les villages peu protégés pour détruire aveuglément... Je trouvais plus passionnant, en revanche, d'isoler des cibles qui me semblaient valeureuses pour les chasser. Ainsi, un humain qui avait survécu à un rapt de démons avait des chances de m'intéresser, et il ne survivait généralement pas plus d'une semaine... Mais ce qui constitua pour moi le plus grand choc à mon arrivée dans ce monde c'était à quel point les oiseaux étaient différents de ceux que j'avais connus dans le Chaos. Meurs os étaient moins saillants, leurs plumages plus lustrés, présentant des couleurs plus variées... Mais les oiseaux avec lesquels je me suis le plus rapidement liée d'amitié furent les corbeaux. Je leurs parlaient, ils me comprenaient et me répondaient...

Quand j'y pense, je crois que j'ai survécu à la vague de répression anti-démons menée par les humains que parce-que je ne me mêlais pas à mes semblables. Lorsqu'ils chassaient les démons, les humains et les elfes cherchaient des groupes féroces et violents, alors que je vivais en ermite dans la forêt, ne m'intéressant que très peu aux humains excepté dans le cadre de mes chasses. Comme ils cherchaient les auteurs de massacres, je suis bien souvent passée entre les mailles du filet. Cela dit, mon physique était par trop reconnaissable par les humains, et il me fallut me procurer de quoi cacher mon visage. C'est ainsi, alors que je cherchais à me procurer de quoi me couvrir, que je commençai mes premières interaction non-hostiles avec les peuples d'Azuna.
A vrai dire, j'ai commencé à les fréquenter en câchant mon visage avec une cape à capuchon que j'avais récupérée sur l'un de mes gibiers. Mais en me mêlant aux humains, je me suis bien vite rendu compte que leur société était bien plus complexe que le première aperçu que j'en avais eu en les observant de loin. Ce fut à cette période que je me rendit compte qu'ils avaient beaucoup à m'offrir, ne serai-ce que du matériel pour mes chasses, et je commençai à travailler pour eux en échange de ce qu'ils nommaient "monnaie". Sans sortir du cadre de mes chasses tout de même, car on louait généralement mes services pour se débarrasser d'une personne que l'on trouvait gênante.
C'est dans le cadre de mes chasses que je rencontrai l'elfe qui allait me changer. Il avait pour nom Kalendil, et ce fut le premier et le seul être à avoir jamais réussi à planter une flèche dans mon cœur.
Nous nous sommes connus car l'un de ses congénères m'avait demandé de mettre fin à ses jours. Kalendil était un elfe bien différent de ses semblables, il avait délaissée la nature pour se consacrer aux métiers des armes dans les rangs des humains, et certaines personnes de son peuple n'avaient pas apprécié son attitude. Mais alors que je l'avais dans la mire de mon arc, je me suis rendu compte que je n'arrivais pas à me résoudre à lui tirer dessus. Alors je suis simplement allée lui parler, curieuse de voir quel genre de personne pouvait ainsi retenir mon bras.
Sans que je comprenne trop comment, nous avons commencés à voyager ensemble. Il ne semblait pas trouver important le fait que je soit une démone, ni le fait que je sois une chasseuse de prime, et petit à petit, au fur et a mesure de nos déambulations, nous tissâmes des liens qu'un humain aurait pu appeler "une affection profonde". Peut-être même plus que cela... Je me sentais bien en sa compagnie, il avait le don de me faire rire, de me rendre joyeuse... Mais ce bref aperçu de ce que pouvait être le bonheur me fut retiré trop rapidement à mon gout.

Les personnes qui m'avaient embauchée pour mettre fin aux jours de Kalendil n'avaient visiblement pas abandonnée la partie, si bien qu'un jour je me réveilla aux cotés d'un corps froid.

Je me suis effondrée. Jamais je n'aurais pensé pouvoir ressentir une tel peine... La seule personne au monde que j'aurais souhaité voir vivre était morte, pendant que je dormais. Son ou ses assassins avaient agit avec toute la lâcheté du monde... Mais ils n'avaient pas pensé à mes oiseaux. Sinon ils auraient mis fin à mes jours en même temps qu'à ceux de Kalendil. Les yeux perçants des rapaces eurent tôt fait de me mener jusqu'aux assassins, et lorsque je tombai sur eux, n'importe quel démon sanguinaire aurait été bien en peine de rivaliser avec la violence dont je fis preuve. Je laissai derrière moi des lieux tapissés de sang et d'organes, et me tournai résolument vers la poursuite de ma vengeance. Car si les assassins étaient morts, ce n'était pas le cas des commanditaires de l'assassinat. Et je me souvenais de qui il s'agissait.
Les recherches ne furent pas bien longues. C'en fut presque frustrant. Mais lorsque je retrouvai enfin la personne qui avait ordonné la mort de Kalendil, il ne survécu pas plus de trois jours et trois nuits, au cours desquels mes corbeaux et moi avons joué avec lui. Les becs, les serres et les pointes de flèches furent particulièrement efficaces pour faire crier ce chien... Et finalement, à l'aube du troisième jour, je laissai l'elfe mort dans sa propre maison. Il ne devait être retrouvé que bien des jours plus tard.

Les choses n'ont pas beaucoup changées pour moi depuis ce moment... On aurait pu croire que plus de milles années de vie auraient permis de faire énormément de choses, mais les événements liés au nom de Kalendil sont encore trop douloureusement présents en moi pour que je me laisse aller... Je refuse de ressentir encore une tel souffrance. Je refuse de perdre a nouveau un être chère. Plus jamais. Alors je vie en ermite dans la forêt, parfois j'en sort pour effectuer une chasse et me fournir en matériel, mais sinon je vie de ce que je tue, au grand air, et je ne m'établis nul part... Tel est la voie que j'ai choisie.


Dernière édition par Ashaleesh Mai'Ahnoï le Lun 9 Mar - 3:21, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Validé] Ashaleesh Mai'Ahnoï

Message par Lucien le Sam 7 Mar - 7:09

Bienvenue, démone au nom imprononçable !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Validé] Ashaleesh Mai'Ahnoï

Message par Ashaleesh Mai'Ahnoï le Sam 7 Mar - 10:19

Il est très prononcable mon nom u_u

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Validé] Ashaleesh Mai'Ahnoï

Message par Lucien le Sam 7 Mar - 12:29

Bien sur, AshalchlichlManAihoï... Heu, non, Alasheesh Ahnamoï. Enfin non, Asheela Amahnoï.... Enfin m*rde, comme tu veux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Validé] Ashaleesh Mai'Ahnoï

Message par Akiya Hikari le Lun 9 Mar - 0:24

Salutations à toi, démone !
Bienvenue sur le forum, laisse un petit message quand tu à fini ta fiche !

Par pure curiosité, comment à tu trouvé le forum? Smile

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Validé] Ashaleesh Mai'Ahnoï

Message par Ashaleesh Mai'Ahnoï le Lun 9 Mar - 3:22

Merci pour la bienvenue ^^ Ma fiche est finie.
Quand à la manière dont j'ai connu le forum, et bien quelqu'un en a parlé sur une chatbox que je fréquente régulièrement, on m'a envoyé le lien et j'suis venue voir et ça m'a plu ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Validé] Ashaleesh Mai'Ahnoï

Message par Lucien le Lun 9 Mar - 19:11

Sur quelle site ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Validé] Ashaleesh Mai'Ahnoï

Message par Akiya Hikari le Lun 9 Mar - 23:47

Tu es validé !
Bienvenue en Azuna, et bon RP parmi nous ~

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Validé] Ashaleesh Mai'Ahnoï

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum