[Validée] Akiya Hikari, Justice incarnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Validée] Akiya Hikari, Justice incarnée

Message par Akiya Hikari le Mer 18 Fév - 1:17


Hikari Akiya

« Justice ne saurait connaître d'entrave. »



Prénom / Nom / Surnom :  Akiya Hikari
Age : 23 ans.
Date de Naissance : Janvier 517
Lieu de Naissance : Daïmo
SEXE : Femme
RACE : Humaine
GROUPE Noble Bienveillante
MÉTIER Noble
ORIENTATION SEXUELLE : N'y à jamais vraiment songé. N'aurait aucune honte à être bisexuel, néanmoins.
PARTICULARITÉ : De par sa lignée Noble, à accès à certains pouvoirs magiques, notamment à l'invocation d'objet. Pouvoir limité néanmoins, puisqu'il s'exerce sous réserve d'un "contrat" magique avec l'objet à invoquer. Sa croisade contre les démons et leurs immondes magies l'a également poussée à développer une série de barrière absorbant en partie la magie, faisant d'Akiya Hikari l'arme parfaite pour la chasse aux mages noirs.


Caractère


Incarnation d'une justice implacable, presque divine, Akiya Hikari s'en retrouve inspirée par une quête purificatrice, véritable croisade contre ce qu'elle juge comme le Mal, au nom d'une vertu qu'elle considère comme unique salut pour les siens. Déterminée et implacable, confiante en ses idéaux, son gout poussé pour la justice la rend parfois trop extrémiste aux yeux des autres, bien qu'il ne s'agisse pour elle que d'un moyen pour les victimes d'expier leurs crimes. Réservée et solitaire car souvent incomprise, elle n'a en réalité qu'un seul désir, qu'un seul rêve, au delà de la purification d'Azuna: sauver son peuple, préserver son domaine de la corruption et de la dépravation. Fidèle et courageuse au plus haut point, Akiya est une jeune femme entière, dont la sincérité n'a d'égale que son sens de l'honneur. Dévouée à ses amis autant qu'a son peuple, elle peut se montrer froide et trop fermée d'esprit au premiers abords, mais elle se révèle être une amie au cœur aussi dorée que ses cheveux.


Physique


Droite et fière, Akiya impose le respect par sa simple présence, et il émane d'elle une aura de justice autant que de pureté.
Son visage aux traits aussi fins que parfait est illuminé par ses deux yeux turquoise, au fond desquels brille cette flamme de justice à qui elle à dédiée sa vie, véritable source d'inspiration et de courage pour ses alliés, tandis que ceux corrompus par le Mal n'osent que rarement la regarder honteusement en face. Son visage est encadré par une magnifique chevelure blonde, semblable aux champs de son pays natal, épis d'or sous le soleil de Daïmo. Ses fières épaules soutiennent le lourd fardeau qui est sien, et jamais ne flanchent sous le poids de ses responsabilités.
D'aucun dirait d'Akiya que c'est une très belle femme, mais nul encore n'a su gagner ses faveurs, et elle à toujours fait passer son devoir de Noble avant sa vie privée, et ce malgré le nombre de prétendants.
Sans son armure, Akiya aime s'habiller de robes bleu roi, qui malgré leur simplicité mettent relativement bien ses formes en valeur. Au combat, elle revêt une armure lourde au couleur bleu roi elle aussi, gratifiée sur le torse d'insignes runiques. Cette armure, en effet, est constitué de plates runiques forgée dans le but d'anéantir les Ténèbres, ayant la capacité de réduire la puissance de toute forme de magie qu'elle rencontre.
Armée de sa lourde épée à deux mains, héritage de sa famille depuis des générations et fidèle compagne de sa quête de purification, Akiya est donc l'arme parfaite pour anéantir le Mal et rétablir la justice et l'équité en Azuna.



Histoire


Les premières années d'Akiya furent tout ce qu'il y'a de plus heureux. Née à Daïmo de parents Nobles, descendante de la grande famille Hikari, elle était prédestinée à reprendre un jour la tête de la petite ville ou elle passa son enfance. Élevée par ses parents dans l'amour, elle reçu une éducation exemplaire, tournée vers la justice, l'équité et l'équilibre. Aimante et attentionnée envers son peuple, toujours souriante et heureuse, elle ne tarda pas à gagner l'affection des uns comme des autres.
Ce fut peu après l'anniversaire de ses 17 ans que se produisit l’évènement qui changea à jamais l'Akiya que tous connaissait alors.
La nuit avait recouvert Daïmo depuis quelques heures déjà lorsque les cloches sonnèrent dans la ville endormie, sombres annonciatrices d’évènements plus terribles encore. Rapidement, la garde fut sur pied, mais bien vite submergée car trop peu entraînée. Les défenses de la ville cédèrent peu à peu, tandis que de la fenêtre du chateau, Akiya regardait le massacre, bouillante de rage de ne pouvoir se rendre utile. Elle avait appris à se battre, elle savait se défendre ... Pourquoi son père l'avait il empêchée de prendre part au combat? Ne pouvant supporter davantage le carnage qui se déroulait sous ses yeux, Akiya brisa l'interdit imposé par le paternel, et se jeta dans la mêlée, courant à travers les ruelles sombres, traquant sans relâche ceux qui avaient osé s'attaquer à sa ville. Les cadavres jonchaient déjà le sol, plus souvent allié qu'ennemis, mais le fracas des armes ne faiblissait pas pour autant.
Peu à peu, la rumeur enfla, se répandit comme une traînée de poudre qui vint éteindre les dernières flammes d'espoir, tsunami porteur du plus sinistre des messages qui déferla dans le coeur des survivants. Le Roi était tombé.
A travers les flammes et le sang, Akiya s'avança jusqu'à la dépouille de son père. Quel but si c'était la le destin de la justice et de la bonté ... La mort était elle l'unique récompense des vertueux? Était ce la fin de tout ce qu'ils avaient construit, de tout ce bonheur qu'elle avait ressentie? Après tout, n'était elle pas la fille du Roi, la descendante d'un homme qui n'avait jamais perdu foi en ses valeurs? Alors, elle serait également l'instrument de sa vengeance, le bras armé de la justice.
L'histoire raconte que la lame dorée brilla de mille feux lorsque la jeune femme blonde s'en empara, brandissant vers le ciel l'épée forgée par la justice. Son ennemi attendait. Le démon. Kar'neth ... En tant que démon majeur et commandant des mercenaires qui attaquaient la ville, il représentait un adversaire formidable, mais vertu et honnêteté ne reculent devant aucun Mal. La lame d'or dessina un arc de cercle violent dans l'air, résonnant contre la lame noire de son adversaire, enchaînant les frappes rapides, variant par de puissantes frappes circulaires.

L'estafilade marquait clairement son visage, tandis qu'une tâche rouge au niveau de l'abdomen ne cessait de grandir. La jeune femme sourit, et la lame d'or se retira sans un bruit du corps dénué de vie, qui s'écroula au sol dans un bruit sourd. Kar'neth n'était plus. Poussant un rugissement de victoire, levant la lame royale vers le ciel, Akiya se tenait fière et droite. Justice avait vaincu. Les cris des survivants se mêlèrent aux siens, ravivant l'espoir dans les coeurs.
L'ennemi était en fuite, déstabilisé par la perte de leur commandant. L'aube se levait à l'horizon, tandis qu'Akiya traquait les derniers démons, purifiant par sa lame ceux touchés par les Ténèbres. Ce Mal qui venait de ruiner sa vie n'était pas encore éradiqué. Il restait encore de nombreux démons et hommes qui ne valaient pas mieux.
Et Azuna ne peut connaître la paix tant que le Mal subsiste.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum